Coups de coeur

Le château d’Hardelot et le marais de Condette

Le château d’Hardelot est un écrin de l’Entente cordiale, posé sur une colline dominant une vaste zone naturelle, où l’art et l’histoire se rencontrent en harmonie. Non loin de Boulogne-sur-Mer, qui possède elle aussi de nombreux liens avec l’Angleterre, le château d’Hardelot est un site d’une grande valeur historique et culturelle. Si vous appréciez la nature, la culture britannique ou le spectacle vivant, ne ratez pas cet endroit !

Dédié à la célébration des liens historiques entre la France et l’Angleterre, le château d’Hardelot est un véritable trésor pour les amateurs d’histoire et de culture britannique. Nous allons découvrir la surprenante architecture néo-Tudor de ce manoir, où une collection de mobilier et d’art décoratif anglais du 19e siècle vous transporte dans une autre époque.
La salle d’exposition et l’authentique théâtre élisabéthain du domaine accueillent une programmation culturelle aussi riche qu’enthousiasmante.
Et, tout autour, le jardin comme la réserve naturelle de Condette vous invite à une déambulation au milieu des fleurs et des bosquets.

Le château d’Hardelot

Le château souligne l’importance historique de l’Entente Cordiale, un accord de paix signé en 1904 entre la France et le Royaume-Uni. Avant cette date, ces deux pays s’étaient fait la guerre (les guerres !) durant des siècles. Ce bel édifice est donc un symbole de cette amitié franco-britannique et cette relation y est célébrée à travers les arts.

Le château d’Hardelot a été, jusqu’au début du 17e siècle ,un gros château-fort en pierre, mais il a été détruit lors des guerres de religion. Le château actuel est un grand manoir qui a été construit entre 1865 et 1872 pour Henry Guy, un Anglais, qui avait décidé d’édifier une demeure familiale inspiré des châteaux de l’ère Tudor (16e siècle). D’un style assez particulier, il a la forme d’un polygone avec neuf tours, entouré de deux larges fossés concentriques.

Le nouveau château et ses dépendances ont été revendues en 1897, toujours à un anglais, John Robinson Whitley, industriel et co-fondateur du Touquet-Paris-Plage. Whitley est à l’origine de la création de la station balnéaire d’Hardelot, qui a accueilli les mondains fortunés et les aristocrates de France et d’Angleterre jusqu’au début du 20e siècle.

Revendu en 1934 à l’abbé Bouly, curé d’Hardelot, le château a accueilli des malades et des orphelins. Le château a été racheté en 1986 par la commune de Condette pour y proposer des événements de loisirs.

Il est devenu “Centre culturel de l’Entente cordiale” en 2009, puis les jardins ont été ouverts au public en 2014. Enfin, en 2016, le seul théâtre élisabéthain de France a été inauguré, ainsi que la salle d’expositions temporaires.

Vous pouvez monter sur l’enceinte qui entoure le château. De là, vous aurez une très jolie vue panoramique sur la réserve naturelle qui l’entoure.

Depuis 2016, le château d’Hardelot propose chaque année une exposition temporaire en rapport avec le Royaume-Uni et sa culture, l’amitié franco-britannique, mais aussi l’histoire et ses grandes figures, l’art au 19e siècle, les sujets de société, l’art contemporain…

Lorsque je m’y suis rendue, l’exposition était consacrée à Conan Doyle et son personnage fétiche, Sherlock Holmes.

Les visiteurs étaient plongés dans l’ambiance fin 19e des oeuvres du grand auteur britannique grâce à des installations et des reconstitutions.

Les salles du manoir, reconstituées comme si elles étaient encore habitées, dévoilent aux visiteurs une riche collection d’objets, dont certains sont prêtés par les plus grands musées français.

Le Mobilier national (un établissement public dépendant du Ministère de la Culture) a ainsi déposé au château d’Hardelot plus de 60 objets. Parmis eux : une paire de jardinières provenant des collections de la duchesse de Berry, des meubles en palissandre provenant du ministère d’État sous Napoléon III et des bibliothèques Second Empire provenant des collections Rotschild.

Chaque pièce est décrite sur un panneau qui explique le contexte historique, les détails de mise en scène, les spécificités de l’époque ou la vie des différents propriétaires.

Au pied de l’escalier d’honneur, une large tablette permet de visionner des photos, des vidéos et des textes sur le château, ainsi que de découvrir certaines des oeuvres d’art présentes dans les lieux.

Chacun des objets exposés évoque les relations franco-britanniques et l’histoire du château, mais aussi celle de la Côte d’Opale, intimement liée à l’histoire entre la France et l’Angleterre : un buste de Napoléon III (qui s’est rapproché de la reine Victoria), un buste du président Émile Loubet (qui a soutenu le rapprochement avec le Royaume-Uni), une statuette représentant l’allégorie de la Paix, un meuble à thé en bois précieux du 18e siècle, un tableau représentant les bourgeois de Calais devant le roi anglais Edouard III en 1347…

A l’étage, on visite les chambres et le bureau des anciens propriétaires, notamment les familles Guy et Whitley.

Le château d’Hardelot propose de nombreuses activités : des visites guidées thématiques, des ateliers photo, des dimanches piano, des concerts de musique pop ou classique, des pièces de Shakespeare, un festival de musique classique et baroque, des séances de yoga, du cinéma en plein air, un festival médiéval, des conférences, des comptines et des marionnettes pour les enfants… Le programme est aussi large que varié ! Consultez l’agenda pour en savoir plus.

Et si vous voulez faire une pause, le salon de thé ouvre à 10h ;)

Le jardin du château d’Hardelot

Avant de vous présenter le jardin, je voudrais vous parler du théâtre élisabethain du château d’Hardelot, qui s’intègre harmonieusement dans le cadre verdoyant du domaine. L’architecte a pris soin d’utiliser des matériaux durables et des techniques de construction respectueuses de l’environnement.

Inspiré par les théâtres de l’époque de Shakespeare, notamment le célèbre “Globe” de Londres, le théâtre élisabéthain du château d’Hardelot se distingue par sa forme circulaire et son utilisation du bois, créant une ambiance à la fois authentique et chaleureuse.

En passant sur le côté des murailles médiévales du château pour accéder au jardin, vous pouvez observer plusieurs plans en relief, accessibles aux aveugles et mal voyants, qui retracent l’histoire et les modifications du domaine.

Imaginé en 2014 pour retracer l’histoire du château, le parc paysager vous accueille pour une balade fleurie et dépaysante où se mêlent les parfums et les couleurs.

Le jardins d’inspiration anglaise est planté d’innombrables fleurs et arbustes : des parterres de buis géométriques, des ifs taillés en topiaires, des massifs aux fleurs exubérantes…

Les plantations sont renouvelées chaque printemps, pour présenter aux visiteurs des collections rares et éphémères de fleurs annuelles (cosmos, zinnias, pois de senteurs…) et le jardin du château propose des ateliers pour transmettre des techniques de jardinage.

Le jardin du château d’Hardelot est, évidement, d’inspiration anglaise et, plus précisément, inspiré par les “mixed-borders” (des plates-bandes où les fleurs se développent librement) de Gertrude Jekyll, une éminente paysagiste du 19e siècle.

Nous retrouvons dans le jardin aussi bien des fleurs, des plantes aromatiques que des légumes : rosiers, chèvrefeuilles, lavandes, primevère, cardon, soucis, asters, jonquilles, coquelicots…

On trouve dans le jardin différentes variétés de rosiers, en fleurs dès le mois de juin. La rose est le symbole de l’Angleterre depuis l’époque de la dynastie des Tudor. Dans le jardin, vous pouvez croiser différentes sortes de rosiers, dont le rosier de l’Entente Cordiale créé en 2014, spécialement pour l’inauguration des jardins.

De nombreux ateliers et visites guidées sont proposés d’avril à novembre pour apprendre à jardiner autrement en respectant la nature.

L’accès au jardin est gratuit et ouvert toute la journée et toute l’année. Les chiens tenus en laisse sont acceptés. Et des tables de pique-nique sont disponibles pour la pause-déjeuner.

Le marais de Condette

Le château d’Hardelot est situé au milieu d’une vaste réserve naturelle régionale (35 hectares) et entouré par la forêt et les dunes d’Écault au nord, et la forêt d’Hardelot au sud.
Si vous faites le tour du château et longez son jardin, vous accédez à des chemins de randonnée qui traversent la réserve naturelle du marais de Condette (“sentier du marais”, 2km en 45mn et “sentier des étangs”, 3,7km en 1h20).

La nature entourant le château s’est transformé au fil du temps. Au Moyen Âge, les contes de Boulogne venaient chasser dans les bois. Vers la fin du 17e siècle, le marais s’est créé quand les dunes ont peu à peu envahi les terres, refermant ainsi l’estuaire de la Becque d’Hardelot (un petit fleuve côtier). En s’accumulant, l’eau a formé une vaste zone humide. Plus tard, à la fin du 19e siècle, l’extraction de la tourbe par l’homme a créé “le lac des miroirs”.

Depuis 2009, le marais a été classé réserve naturelle régionale et est géré par l’association “Eden 62”. Pédalos, barques et jeux en tout genre ont laissé place aux hérons, grenouilles et libellules.

L’entrée du marais est matérialisé par une barrière et un panneau sur lequel figure un plan. Le sentier du marais permet au promeneur de découvrir sans effort étangs, prairies humides, boisements tourbeux et roselière… Les chemins ont été adaptés à l’accès par les fauteuils roulants.

Les sentiers de randonnée font le tour du lac au son des coassements des grenouilles et des chants des oiseaux. Je m’y suis rendue en mai, à la saison des amours, c’était un véritable concert ! Vous ne pourrez pas manquer la grosse “grenouille rieuse” au dos vert-olive.

Les marais sont des endroits où la biodiversité est riche et le marais tourbeux de Condette en est le parfait témoignage.

Vous croiserez peut-être un iris jaune “des marais”, plante vivace des milieux humides.

Elles volaient trop vite, je n’ai pas eu le temps de photographier les belles libellules vertes et dodues qui virevoltaient autour de l’eau. “L’anax empereur” est l’une des plus grandes libellules d’Europe.

La biodiversité végétale est particulièrement élevée dans la réserve et la faune n’est pas en reste. 390 espèces végétales y ont été recensées, dont des espèces typiques ou rares, plus de 110 espèces d’oiseaux nicheurs ou migrateurs, des amphibiens devenus rares (dont salamandres et tritons) et des chauves-souris.

Munissez-vous de jumelles. Vous trouverez plusieurs observatoire au long du parcours, où vous pourez tenter d’apercevoir des grèbes huppées, des hérons, des canards, des aigrettes ou des cormorans.

Dans les vastes pâtures, vous croiserez des vaches (ici, des Highland) qui broutent les herbes, permettant de maintenir les prairies humides, riches en insectes et en plantes.

Tous comme le jardin du château, le marais de Condette est accessible gratuitement tous les jours de l’année, mais selon, les intempéries, son accès est parfois interdit.

Un parking gratuit est situé à côté du château d’Hardelot. La gare la plus proche, celle de Saint-Etienne-au-Mont, est à 7km. La ligne de bus “marineo” n°53, au départ de Boulogne, arrive Condette en 20mn.

Puisque vous êtes dans le coin, passez le week-end dans la ville de Boulogne-sur-Mer ou descendez dans les terres vers la jolie Montreuil-sur-Mer.

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.