Coups de coeur

La salle Sthrau à Maubeuge, joyau Art Déco

salle sthrau

Maubeuge ? Hé oui ! Car cette ville rasée durant la Seconde guerre mondiale a néanmoins préservé quelques bijoux de son patrimoine, dont la sublime salle Sthrau, de style Art Déco. D’abord chapelle de Jésuites, elle est devenue salle de bal et écurie, puis musée, bibliothèque… jusqu’à être détruite durant la Grande Guerre et reconstruite dans les années 1920. Transformée en une somptueuse salle des fêtes, décorée dans le plus pur style Art Déco, la salle Sthrau a été récemment restaurée pour devenir un lieu culturel incontournable de la ville de Maubeuge.

L’office du Tourisme de la ville de Maubeuge, dans l’Avesnois, vous propose périodiquement, et notamment durant le Printemps de l’Art Déco, de visiter la salle Sthrau. Le service culturel de la ville y propose des ateliers artistiques, des escape games, des projections de films, des goûters déguisés, des bals, des microfolies (musée virtuel), des conférences, des spectacles… C’est un écrin magnifique pour des activités très variées.

Lorsque l’on arrive devant la salle Sthrau, on cherche pourtant le style Art déco, car la façade de briques, inscrite aux monuments historiques en 1958, est celle d’une chapelle baroque ! Un portail en pierre bleue à colonnes surmonté d’une niche avec pilastres, encadré de volutes et surmonté d’un fronton brisé…

Il faut entrer dans le bâtiment pour découvrir ses secrets…

L’histoire de la salle Sthrau 

La salle Sthrau eut de nombreuses vies depuis son édification au cœur de la ville en 1624.

À l’origine, la salle était une chapelle du collège des Jésuites, construite dans le style baroque. Les Jésuites étaient des clercs motivés par l’évangélisation et l’éducation, ils étaient souvent enseignants. L’ordre des Jésuites a été dissout en 1773 et la chapelle a été “nationalisée” durant la Révolution française. C’est à ce moment qu’elle est devenue “salle Sthrau”, du nom d’un jeune tambour alsacien, héros de la bataille de Wattignies, mort à Dourlers en 1793.

Durant les années qui ont suivi et tout au long du 19e siècle, la salle a servi de salle de bal ou de récréations, et même d’écuries. Au 20e siècle, elle a accueilli le musée de Maubeuge, une bibliothèque et une salle de musique.

Sa vie aurait pu continuer ainsi, mais, au début de la Première Guerre mondiale, elle a été presque entièrement détruite par les bombardements allemands : il ne restait que les murs extérieurs et le pignon.

Après la guerre, la municipalité a décidé de reconstruire l’édifice. Financés par les dommages de guerre, les travaux ont débuté en 1923 pour s’achever en 1927, en pleine période Art Déco. 

L’ancienne chapelle a alors été transformée en une somptueuse salle des fêtes, organisée sur deux niveaux pour accueillir une salle de musique ainsi qu’une salle de bal. Elle disposait également de vestiaires, d’un bar, de salons de jeux et de loges pour artistes. 

L’édifice a échappé miraculeusement à la destruction de la ville de Maubeuge pendant la Seconde Guerre mondiale.

Durant plusieurs dizaines d’années, la salle Sthrau a accueilli de nombreux visiteurs qui ont profité de la salle pour les concerts, bals et autres manifestations publiques organisées par la ville. 

Mais, malgré le classement du bâtiment aux Monuments historiques, la salle Sthrau a été peu à peu abandonnée et a dû fermer ses portes au public en 1998 pour des raisons de sécurité. Elle a peu à peu perdu ses couleurs chatoyantes et une partie de son riche décor a été terni…

La reconstruction de la salle

Au milieu des années 2010, la Ville de Maubeuge a souhaité restaurer la salle Sthrau dans sa totalité afin qu’elle puisse retrouver sa fonction et accueillir spectacles, concerts et expositions.

En 1925, ce furent les architectes maubeugeois Pierre et Henri Lafitte qui avait relevé le défi de reconstruire et de sublimer l’ancienne chapelle, dont seuls les murs subsistaient. En 2015, ce son t pas moins de 28 compagnons du devoir, de différentes corporations, qui ont œuvré à la restauration de la salle Sthrau.

Deux années de travail ont été nécessaires pour rénover la totalité des coupoles, des corniches de la voûte, des peintures décoratives et des ferronneries de la salle.

Réouverte en novembre 2018, après deux ans d’une complète rénovation, financée entre autres par la Fondation du patrimoine, la salle Sthrau a retrouvé toute sa splendeur et son ornement Art Déco.

Levez les yeux et ouvrez les grands, car le décor est foisonnant de couleurs et de matériaux, en ferronnerie, en verre, en céramique, en stuc, en peintures, avec, partout, des couleurs très vives.

La joueuse de lyre, ferronnerie dessinée par Henri Laffite :

Un escalier monumental dessert le foyer et l’étage.

On découvre à nouveau la salle des fêtes, organisée sur deux niveaux, une salle de musique et sous une somptueuse verrière à l’étage, une salle de bal.

Sur les murs enduits de la cage de l’escalier tournant, une danseuse et un joueur de lyre ont été gravés.

Les décors, les ferronneries des rampes et des luminaires ainsi que le tympan vitré de l’étage représentent tous la Tragédie et la Comédie (visage souriant et visage pleurant).

luminaire art déco de la salle Sthrau

Les vitraux monumentaux ont été remontés pièce par pièce.

La salle de musique, grande pièce rectangulaire, possède un plafond à caissons en stuc.
Les murs sont décorés d’une série de panneaux peints sur le thème de la musique.

la salle de musique de la salle sthrau

Derrière le mur de briques de la façade, les architectes ont créé une coque de béton, insérée à l’intérieur de la maçonnerie.

la coque en nis d'abeille

Des mois de travaux ont été nécessaires pour redonner vie et couleurs aux fresques de 1927, qui illustrent l’histoire et les traditions de la ville de Maubeuge : le feu de joie du 23 février 1749 fêtant le rattachement de la ville à la France et la fête Mabuse, en l’honneur du peintre Jean Gossaert, originaire de la ville.

la fresque de la fête Mabuse

Pour se rapprocher au maximum de la salle telle qu’elle était dans les années 1920, des matériaux anciens ont été utilisés lorsque cela était possible. La coupole, emblématique de la salle, a ainsi été refaite avec des verres anciens colorés et armés venus du Brésil, de Roumanie ou de Russie. 

la coupole emblématique de la salle Sthrau

Il est aujourd’hui possible d’admirer les vitraux, les peintures ou encore la voûte en nid d’abeille unique en son genre.

salle sthrau

La salle Sthrau vaut à elle seule de s’arrêter à Maubeuge. N’hésitez pas à vous renseigner sur les activités qui y sont proposées ou à contacter l’Office du tourisme Sambre-Avesnois pour une visite.

Et puisque vous êtes à Maubeuge, passez le week-end dans la ville pour visiter son musée, vous promener dans ses remparts ou découvrir son architecture variée.

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse :
rue Georges Paillot 59600 Maubeuge
Horaires :
selon les visites et les spectacles
Tarifs :
selon les événements

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le.

1 commentaire

  1. […] vous pouvez non seulement vous amuser, mais aussi apprécier les trésors culturels que renferme la salle Sthrau. Peu importe votre profil, que vous soyez un amateur d’art, un passionné d’énigmes ou […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.